Quelles huiles essentielles au jardin et pour quels usages ?
Insectifuge, insecticide, anti-fongique ou favorisant la croissance.
Mode d'emploi de ces soins naturels.

Purin d’ortie, de prêle ou de consoude, autant de solutions à faire soi-même pour traiter naturellement les plantes d’intérieur ou du jardin.
Mais quand on n’a pas de jardin ou si comme moi, on n’aime pas trop l'odeur de purins, il existe d’autres solutions pour traiter les plantes au naturel. Bien que le milieu scientifique a du mal à prouver l’efficacité des huiles essentielles au jardin, certains jardiniers et agriculteurs associent déjà les plantes entre elles et utilisent aussi certaines huiles essentielles connues pour leurs propriétés antivirales, antibactériennes ou fongicides afin de protéger les légumes, les rendre plus vigoureux et intensifier leur goût.

 

Utilisation des huiles essentielles.

Toute huile essentielle se compose de différentes molécules aromatiques aux propriétés antibactériennes, antivirales ou antiparasitaires. Une telle molécule sera active pour tuer tel insecte, repousser un autre ou assainir une plante,… tout en respectant la plante et son milieu, puisque biodégradable.

 

Utilisation des HE pour les plantes ?

Avant toute utilisation, comme pour les hommes, soigner les plantes avec les huiles essentielles, demande quelques précautions d’usage, il faut toujours les diluer et inutile de sur-doser. La dilution idéale est de 20 gouttes d'huile essentielle pour 1 litre d'une solution aqueuse.
Les huiles essentielles n’étant pas solubles dans l’eau, il faudra utiliser un subterfuge.
Mélangez-les avec une noisette de liquide de vaisselle ou mieux de savon noir liquide aux propriétés insecticides.
Émulsionnez le tout dans 1 verre d’eau que vous diluerez ensuite dans du lait d’argile pour optimiser l’efficacité du traitement et obtenir une meilleure adhérence sur le feuillage.

  • Lait d’argile:

    Une cuillerée à café d'argile surfine (verte ou blanche) dans 1 litre d'eau de pluie si possible à mélanger intimement. Attention à ne pas utiliser des ustensiles en métal lorsque vous travaillez avec l’argile, privilégiez plutôt le bois, le plastique ou le verre.

  • Comment pulvériser ?

    Une fois la solution prête, vous pourrez pulvériser le feuillage des plantes d'intérieur, du potager, du jardin, des arbres du verger ou des fleurs à raison une ou deux fois par semaine ou en fonction des besoins et des attaques. Évitez de pulvériser les jours de pluie ou de pluie prévisible.

Et n’oubliez pas, les HE ne sont pas anodines, protégez-vous précautionneusement.

 

Quelles Huiles essentielles et pour quel usage ?

 

    • Huiles essentielles (HE) aux propriétés insectifuges (qui repoussent les insectes)

      • HE de clou de girofle contient des molécules d’eugénol qui vont repousser la plupart des nuisibles du jardin, du potager ou même de la maison. HE de clou de girofle est considéré comme un insectifuge généraliste.
      • HE de genévrier, très utile au verger : insectifuge repoussant le papillon du carpocapse.

 

    • H.E. aux propriétés insecticides (qui tuent les insectes)


      Astuce rosier :


      Astuces pour éloigner les fourmis, 2 recettes , à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux.

      • 2 gouttes d’huile essentielle de Clou de Girofle sur un coton à déposer dans les zones de prédilections des fourmis ou près des plantes à protéger.
      • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande, 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et ¼ de litre d’alcool à 40°. Vaporisez le mélange sur les lieux de passage des fourmis, elles iront ailleurs.

 

  • Huiles essentielles aux propriétés anti-bactériennes et action fongicide:

    • HE d'origan sauvage: contre le mildiou, la fumagine, la moniliose, la fumagine et la tavelure.
    • HE sarriette: contre la cloque du pêcher, le mildiou

 

Associer une huile essentielle à une plante.

Il est connu de tout bon jardinier qu’il est bon d’associer certaines plantes entre elles pour les renforcer mutuellement, faire fuir les nuisibles (répulsif), ou augmenter leur parfum.
Ainsi la tomate sera associée à des plants de basilic… Les huiles essentielles pourront jouer le même rôle, et surtout si le jardin est petit, il sera même plus facile d’utiliser l’HE que la plante à associer.

Recette : 5 à 8 gouttes d'HE à diluer dans 3 litres d'eau (lait d’argile) pour l'arrosage des végétaux concernés.

HE compagnes, afin de favoriser la croissance de certaines plantes:

Attention cependant, les huiles essentielles peuvent être toxiques pour les animaux domestiques et les abeilles…Mieux vaut donc s’assurer quelques soient de qualité bio et rester prudent dans leur utilisation.

 

Les infusions, le bon recours pour vos plantes d’intérieur

Comment procéder?

Pour de grande surface, l’on compte 1 kg de plantes dans 10 l d’eau de pluie. Mais pour vos plantes d’intérieur, comptez 30 gr pour 300 ml d’eau. Une fois le mélange (eau-plante) porté à ébullition, stoppez la source de chaleur aux premiers bouillons. Laissez infuser 12 h sous couvercle. L’infusion est ensuite filtrée dans une passoire. Attention, pulvériser rapidement car une infusion ne se conserve pas au-delà de 48h.

  • Infusions de menthe ou de mélisse comme répulsives contre les insectes nuisibles: pucerons et aleurodes (petites mouches blanches que l’on trouve souvent sur les tomates, les courges et les concombres).
  • Infusion de mélisse est également efficace contre les fourmis.

Sources: Le Guide Terre vivante des huiles essentielles du Dr Françoise Couic-Marinier, avec la participation d’Anthony Touboul (Editions Terre Vivante).

Author: DENIS PhilippeEmail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Gérant de Soins de toi sprl