SAVON surgras  saponification à froid

Dans ce dossier nous expliquons le procédé (chimique) pour obtenir du savon. L'origine du savon et sa modification par l'industrie.
Vous apprendrez à lire les étiquettes et à reconnaitre les composés "douteux" parfois utilisés.
Nous abordons les bons ingrédients (et leur fonction) utilisés pour la fabrication des Savons Louise émoi ; Huiles et beurres, huiles essentielles, laits, miel,..  Ainsi que d'autres composés naturels pour la coloration du savon, sa texture,...
Enfin, quels savons chosir ? Pour qui ou quoi.

Un peu de chimie…

Une saponification résulte d'une réaction chimique totale entre une matière grasse (huiles et/ou beurres) et une matière basique (soude caustique, potasse dissoute dans de l'eau).
C'est sous l'action de la chaleur dégagée, lors de la réaction chimique ou par un chauffage externe, et du mixage de l'acide et de la base que se forment deux éléments : le savon et la glycérine. Le produit de la réaction est coulé dans un moule, coupé, puis mis à sécher pendant plusieurs semaines. Ce procédé permet de préserver autant que possible les propriétés des huiles utilisées. En règle générale, la saponification à froid se fait à température ambiante.

Pour les savons " Louise émoi ", la saponification se fait à des températures plus basses afin de protéger les matières premières.
Comme la réaction chimique de saponification est totale, il est important d'avoir un % d'huile en excès par rapport à la soude afin d'obtenir un savon surgras et non caustique.
Ainsi, un % d'huile noble est ajouté, cette huile non saponifiée, apportera son caractère spécifique au savon.
Un taux de surgraissage de 8 à 10% est optimal pour nourrir, protéger et préserver le film protecteur de la peau.

Un colorant naturel est ajouté à certains savons : poudre de cannelle, de café, miel, feuille de thé vert, argile,…
Un temps de séchage de minimum 4 semaines est nécessaire pour obtenir un savon, ici le temps choisit d'au moins 8 semaines, permet au savon, en étant plus sec, d'avoir une utilisation prolongée.

Un rapide survol historique….

La première trace du savon, utilisé pour préparer la laine avant la teinture, remonte à quelques milliers d'années avant JC.
Par la suite, romains et gaulois l'utilisent, les uns comme éclaircissant des cheveux, les autres en tannerie ou pour la lessive.
Le savon est alors composé de graisses animales et de cendre de bois riche en potasse.

Ce n'est qu'au XV° siècle, qu'on utilisera, en France, l'huile d'olive. En 1823, Eugène Chevreul, élabore la théorie de la saponification, le savon moderne est né.
Produit à partir d'un corps gras et de potasse obtenue à partir des cendres de plantes, ce procédé est toujours utilisé dans certaines parties du monde.
Chez nous, l'industrie a modifié considérablement cette recette, en y ajoutant des parfums, des conservateurs, des colorants, des détergents issus de la pétrochimie, ….

Du savon naturel à l'industriel…

La saponification à froid moderne utilise de la soude caustique, de la graisse et de l'eau, tous pesés au gramme près.
Aucune cuisson n'est nécessaire, le mélange des ingrédients provoquent une réaction chimique exothermique (produit de la chaleur).
L'émulsion, coulée dans des moules dès le début de la réaction, permet à celle-ci de se poursuivre dans le moule. Le savon est ensuite découpé et mis à sécher.

Quant aux savons issus de l'industrie méfiez-vous même en bio, apprenez à bien lire les étiquettes, vous serez surpris….
Aux ingrédients : Comprenant la formulation " sodium ...ate " qui vous indique le type de graisse animale ou végétale utilisée :

  • sodium tallowate : graisse de bœuf saponifiée,
  • sodium cocoate : huile de coco saponifiée,
  • sodium palmate : huile de palme saponifiée,
  • sodium olivate : huile d'olive (mais peu de savons contiennent cet ingrédient).
  • Vous pourriez trouver également du détergent (produit issu de la pétrochimie), des additifs, parfums, conservateurs, colorants ; …
  • Parfois même trouver de la glycérine alors qu'elle est obtenue lors de la saponification et qu'elle ne devrait, donc, pas se retrouver parmi la liste des ingrédients, à moins bien sûr d'avoir modifié le processus de fabrication.

Il y a aussi le savon sans savon recommandé par les dermatologues qui n'est rien d'autre qu'un mélange de détergent, agent moussant, paraffine, conservateur, parfum de synthèse, un vrai régal pour peaux sensibles ?.
Idem pour les gels douches et autres savons liquides, à classer aussi dans la famille des détergents avec un impact assez désastreux sur l'environnement.

Alors que le vrai savon saponifié à froid n'a que des avantages :

  • Toute la glycérine, au pouvoir hydratant, produite lors de la saponification, est conservée,
  • l'absence de cuisson permet aux matières premières (par ex. He) de ne pas être trop altérées.
  • Les savons sont 100% biodégradables, ils n'ont aucun impact sur l'environnement.

Les savons " Louise émoi " s'inscrivent donc dans une démarche écologique, économique, éthique et responsable.

ancre3

Quels ingrédients pour quels savons " Louise émoi " ?

Aux 4 huiles de base ; olive, coco, karité et colza, une cinquième huile plus noble ;
Macadamia, Amande douce, Chanvre, Ricin, Noisette, Neem, noyau d'Abricot… est ajoutée en surgras afin d'apporter une touche plus spécifique au savon.

HUILES et BEURRES

  • Olive : la reine des huiles en saponification, avec l'huile de coco, c'est le duo gagnant. Savon très doux laissant une fine pellicule hydratante sur la peau. On peut faire un savon exclusivement à l'huile d'olive comme le savon d'Alep, il sera de très bonne qualité émolliente (adoucissant et calmant) mais très peu moussant.
  • Coco : apporte au savon son extraordinaire pouvoir moussant (attention, en excès, il pourra assécher la peau).
  • Colza : Riche en vitamine E, savon très doux.
  • Karité : ce beurre largement employé en Afrique pour le soin quotidien de la peau et des cheveux, contient un très haut % de produit insaponifiable ce qui confère au savon une grande douceur.
  • Macadamia : pour ces propriétés régénératrices et adoucissantes.
  • Amande douce : riche en acide linoléique et vitamines A et B, l'amande est adaptée aux peux fragiles et délicates comme la peau des bébés. Elle est utilisée pour ses pouvoirs adoucissant et apaisant.
  • Chanvre : pour ses effets réparateurs.
  • Ricin : utilisée traditionnellement en Asie et en Afrique comme huile de soin des mains, corps et cheveux, elle entre dans la confection des savons pour y apporter son pouvoir émollient (adoucissant et calmant) et une mousse onctueuse.
  • Noisette : riche en vitamines A et E, elle redonne souplesse et élasticité aux peaux sèches et sensibles.
  • Neem : venue d'Inde, cette huile est connue pour son pouvoir insectifuge et antiparasitaire, très utile dans un shampooing anti-poux.
  • Noyau d'abricot : riche en vitamine A, elle hydrate, régénère, nourrit et tonifie les peaux fines et fatiguées.


AUTRES INGREDIENTS

Outre ces huiles ou beurres et la soude caustique, on peut y ajouter d'autres substances liquides : lait végétal ou animal, jus de fruits ou eau, des huiles essentielles, des colorants naturels (argile verte, infusion de Rooibos, pétales de fleurs,…)
En savonnerie, les huiles essentielles sont utilisées principalement pour leurs qualités aromatiques, elles représentent 2 à 5% du poids total des huiles végétales.
Couleurs : pigments végétaux, infusion de plante, argiles, poudre,… donnent au savons des couleurs. Ainsi pour la couleur marron, on pourrait ajouter de la poudre de cacao, pour du jaune-orange un jus de carotte ou de la poudre de curcuma, pour du rose ou du rouge de la poudre de paprika et pour une teinte grise ou noire du charbon végétal.
Pour donner une texture au savon, on peut y ajouter également des pétales de fleurs, grains de café moulus, algues séchées, des céréales en grains pour un gommage, …


AUTRES ADDITIFS

Lait : la matière grasse contenue dans le lait se saponifie et donnera un vrai savon au lait.
Miel affermit la peau, il est émollient et humectant (substance dont la propriété est de capter et de retenir l'humidité).
Aloès Véra, pour ses propriétés apaisantes et hydratantes
Dans les savons " Louise émoi ", on retrouve de nombreuses huiles essentielles (palmarosa, menthe des champs, verveines, listée, lavande,….) des poudres de cacao, cannelle ou café , du miel, des feuilles de thé vert, de l'extrait de feuilles d'aléo vera frais, des fleurs de pensées sauvage, des lavandes, des laits de brebis, ânesse, avoine…

ancre3

Quels savons " Louise émoi " pour qui ou quoi ?


 Accès à la page : Tous les savons

Soinsdetoi articlesPrends soins de toi.

 


Source : " Je crée mes savons au naturel. L'art de la savonnerie à froid "
Leanne et Sylvain Chevallier Ed. Terre vivante

Newsletter