Bien les acheter

Comment bien acheter un complément alimentaire ?

La question est primordiale. Pourtant, le manque d'information fait que souvent le consommateur se perd et risque de faire de mauvais choix pour sa santé et son portefeuille.

Connaître ses besoins

La première question que l'on se pose est " qu'est ce que je devrais prendre ? "

Un bilan sanguin peut nous éclairer sur nos carences; sinon, faire preuve de logique et faire le point sur notre alimentation. Quelqu'un mangeant peu de fruits et légumes aura probablement besoin de se supplémenter en antioxydants et vitamine C,  les végétariens manqueront probablement d'acides aminés essentiels… Nous pouvons aussi nous baser sur des études nutritionnelles qui montrent par exemple que les populations ne vivant pas entre les deux tropiques ne reçoivent pas d'ensoleillement suffisant pour couvrir leurs besoins en vitamines D.

Préférer les compléments alimentaires naturels ou bio

Choisir des vitamines sous forme naturelle.

  • Les molécules créées de façon artificielle ne possèdent pas les transporteurs nécessaires pour arriver jusqu'aux cellules qui en ont besoin ou ne seront pas reconnues par nos enzymes et ne pourront donc pas être digérées et assimilées.
    • La vitamine C naturelle est généralement issue de l'acérola, une cerise très riche en vitamine C (20 à 30 fois plus que l'orange).
    • La vitamine E de synthèse risque de diminuer le taux de gamma-tocophérol dans le sang, or cette substance est nécessaire dans la lutte contre les oxydants azotés et certains polluants.
    • Les oméga 3 industriels contiennent un pourcentage d'oméga 3 de forme trans pouvant être nocifs pour l'organisme.
    • Les oméga 3 naturels (extraits d'huile de poissons ou d'huiles végétales) sont, quant à eux, totalement de forme cis, la forme naturelle et utile à nos cellules.

Enfin, lisez les étiquettes et vérifiez qu'il n'y ait aucun ingrédient superflu comme des colorants, conservateurs ou aromes.

Les sels minéraux

Les sels minéraux sont toujours associés à d'autres atomes.

Toutes les associations ne sont pas équivalentes et jouent un rôle sur l'absorption et l'équilibre acido-basique.  Les chlorures et les sulfates doivent globalement être évités car ils contribuent à l'acidose.  Le magnésium doit être préféré sous forme glycérophosphate oubisglycinate qui ne provoquent pas de diarrhée.  Mieux vaut éviter le chlorure de magnésium, le chlore étant déjà présent dans le sel de table, souvent en excès dans notre alimentation.  Les formes à privilégier pour le potassium sont le bicarbonate et le citrate car elles corrigent l'acidose.

Toxicité

Les compléments alimentaires sont conçus pour une prise quotidienne.

Il est donc essentiel que ceux-ci soient exempts de tout produit toxique.

En effet, les métaux lourds sont bien souvent présents dans les poissons gras d'où l'on tire les oméga 3.  Lors de la fabrication des compléments alimentaires, ils doivent être éliminés. Les pesticides sont eux aussi des poisons. L'utilisation de produits issus de l'agriculture biologique est donc une première mesure de protection. Des tests de détection des métaux lourds et le dosage de pesticides doivent être réalisés régulièrement pour s'assurer de la qualité du produit.

La transparence

Les étiquettes doivent être claires, reprenant tous les ingrédients et les informations nutritionnelles.

Chaque composant doit être de qualité, l'agriculture biologique et biodynamique est reconnaissable à ses logos.  Les logos ne sont octroyés que sous des conditions strictes, ce qui en fait un gage de qualité.  Les produits doivent répondre aux critères et normes imposés par la législation européenne.

logo-garantie

Complémentation

Les compléments alimentaires complètent une alimentation équilibrée  mais ne la remplace pas.

Ils sont donc à utiliser en parallèle avec un mode de vie sain. Dans cette optique, il faut veiller à ce que les compléments restent dans une dose alimentaire. En effet, surdoser serait inutile voire dangereux.

Pour vérifier le dosage des compléments, on peut se baser sur les apports journaliers recommandés publiés par l'agence de sécurité alimentaire. Cependant il faut garder à l'esprit que ces recommandations sont revues et adaptées au fil des années et de la recherche. De plus, ces recommandations sont créées pour la majorité de la population mais certaines personnes auront naturellement des besoins plus grands que d'autres. A chacun d'adapter son alimentation et d'utiliser des compléments alimentaires en fonction de ses besoins.